À propos

Ce carnet accompagne la création du séminaire « L’air du temps. La chanson et l’histoire, entre poétique et politique », projet lauréat de l’Appel à projets Emergence en Recherche (Idex Université de Paris 2019-2020 : ANR-18-IDEX-0001).
La première séance s’est tenue le 12 novembre 2019 à l’Université Paris-Diderot.
Le séminaire vise à réunir au cœur de Paris des spécialistes de disciplines diverses (littératures, histoire, musicologie, sociologie, etc.) intéressés par la chanson, ses métamorphoses, ses enjeux politiques, sa place dans les mémoires, notamment dans l’historiographie, des origines à nos jours.
Le financement IDEX (octroyé pour la seule année 2019-2020, et éventuellement renouvelable en 2020-2021) est conçu pour permettre l’amorçage de projets plus ambitieux et à plus long terme. Dans ce laps de temps limité, les objectifs immédiats du séminaire seront nécessairement modestes. Il s’agira dans un premier temps d’identifier des personnes intéressées et disponibles pour s’engager à plus long terme dans un projet interdisciplinaire sur les questions indiquées. L’une des priorités sera d’établir en commun une bibliographie de base des (meilleurs) travaux sur le sujet, qui n’existe pas à ce stade.

 

Pour créer les conditions de l’interdisciplinarité, on envisage par ailleurs de privilégier les études de cas qui permettent de croiser sur un objet précis le regard de différentes disciplines (on focalisera l’attention sur un petit nombre de chansons d’époques diverses, soigneusement choisies).
On tentera de compléter au fil des travaux collectifs le champ et la méthode de la « cantologie » proposée par S. Hirschi, en soulignant davantage la dimension historique et politique de la chanson, sans oublier ses usages rituels, sociaux, religieux, au cœur de la « cité », de Pindare au rap en passant par les griots.
L’objectif est de rendre compte aussi précisément que possible d’une expérience individuelle et collective de la chanson, attentive aux enjeux politiques et sociaux du genre, sur la base d’études de cas précis.
Le carnet hypothèses permettra de publier un compte rendu de chaque séance, de partager les documents étudiés, la bibliographie, les liens avec certaines sources documentaires.

 

Outre les participants du séminaire (39 à la première séance), notre réflexion peut intéresser tous les collègues et étudiants des disciplines concernées, tous les amateurs de chanson.